<<< Bio US version  

Un rapide historique ... Tout commence lorsque Phil Edwards tombe, à l’âge de 10 ans sur un vieux 45 tours d’Elvis appartenant à son père, c’est la révélation . En 1979, il monte son premier groupe, les Tiger Men, avec lequel il fera ses premières armes de guitariste et de chanteur, il a alors 15 ans . Il fait cavalier seul à partir de 1985, s’entourant de musiciens professionnels, après s’être frotté aux grands noms du Rockabilly britannique. Avril 86, sortie des premiers enregistrements sous la forme d’une cassette intitulée «Good Rockin’ Tonight».

  

1989 marque la sortie du premier 45 tours «Hole In My Pocket»; Phil décide alors de devenir professionnel du spectacle à part entière . Il prend, pour les tournées 90 et 91, des musiciens du plus haut niveau, certains ayant accompagné Johnny Hallyday, Vince Taylor et même le légendaire Gene Vincent. A partir de cette période, la réputation de Phil et de son «Rock’n’Roll Show» ne va cesser de s’accroître, enchainant tournées sur tournées avec un record de 249 dates en 1991. Une nouvelle cassette voit alors le jour intitulée tout simplement «Phil Edwards» . Nouvel album en 1992 : «Rock’n’Roll & Country Music».

Tout en restant fidèle à ses origines de rocker, le répertoire s’enrichit de nombreuses chansons «Country». Il s’envole, après 183 concerts, pour les USA et enregistre à Nashville, Tennessee, 17 nouveaux morceaux, nous sommes en novembre 1992 .

 

Treize de ces morceaux composent le CD «Made In Nashville»,qui sort en juin 1993. Cette année là se partage entre concerts et promotion de l’album (journaux, télés, etc. ...) avec, sur scène, la synthèse des meilleurs musiciens ayant accompagné Phil durant toute sa carrière . 1994 : un album Live est enregistré au mois de mai, après quoi Phil et son groupe sont à l’affiche des plus gros festivals où ils rencontrent un franc succès : Festival de Country de Mirande, Monchecourt, Dysneyland Paris, Carcassonne, Aix en Provence, etc........

 

En février 1995, sort la compilation «The Best Of ...» et en avril de la même année l’album «By Request», à la suite de quoi une grosse tournée estivale lui fait parcourir une bonne partie de la France, des stations balnéaires aux gros festivals Country : Craponne, Mirande (où il repasse pour la seconde année consécutive,privilège accordé seulement à l’artiste ayant le plus marqué ce festival l’année précédente) . Il participe au mois de juin de la même année à la fameuse «Fan Fair», à Nashville, Tennessee, la plus grande convention mondiale de Country Music. La notoriété de Phil prenant une ampleur plus que nationale, des tournées à l’étranger commencent à s’organiser. Octobre 95, Phil retourne à Nashville pour l’enregistrement d’un album de Noël aux accents Rock'n'Roll et Country qui sort début décembre et qui s’intitule tout naturellement : «Country Christmas».

 

 

Commencent, presque en même temps, des sessions d’enregistrement avec ses propres musiciens et l’aide de quelques amis dont Ahmed Mouici, du groupe Pow-Wow, pour un duo mémorable. Le mixage a lieu en février 96, dans les fameux studios Power Station, à New-York, où ont travaillé, entre autres : Bruce Springsteen, Madonna, Claude Nougaro (Nougayork), Billy Joël, Eric Clapton, Bon Jovi etc. ..... L’album sort en mai 96 et s’appelle «No Limits». Une tournée amène Phil et son équipe en France et dans quelques pays d’Europe (Espagne, Portugal, Suisse), du mois de juin au mois de septembre, tournée durant laquelle on le retrouve aux côtés de Jeane Manson, Dick Rivers, Charlie Mc Coy, Wanda Jackson, Sleepy Labeef, Big Al Downing, Rosie Flores, Johnny Paycheck et beaucoup d’autres . Cette tournée se termine en octobre, sur la scène du Casino de Paris qu’il partage avec Jeane Manson .

 

Sort en mars 97, le CD single «Folsom Prison Blues», contenant 2 morceaux extraits de «No Limits» et 2 nouveaux dont «Amarillo By Morning» qui remporte, cette année-là, le ECMA Award de la chanson de l'année. On retrouve ensuite Phil en tournée, durant l'été, avec notamment Calvin Russel, Charlie Mc Coy et bien d'autres. Il présente à nouveau le festival de Country Music de Mirande avec Patrick Duffy (Bobby Ewing de Dallas ! ), pendant 4 jours devant 30000 personnes chaque soir. En 98, c'est avec Branscombe Richmond (série télévisée «Le Rebelle») qu'il présente ce même festival. Retour à Nashville, en septembre/octobre 98 pour la préparation du 10 ème album.

 

Phil monte en mars 99 le «Nashville café» à Perpignan, un bar/café-concert/restaurant sur le thème du Rock'n'roll et de la Country Music. On le retrouve sur la route durant l'été 99 avec notamment la présentation du Festival de Mirande avec Robert Conrad (Les mystères de l'Ouest, les têtes brûlées). Sortie en novembre 99 du dixième album, «Tribute» (en hommage à Elvis Presley), enregistré en Californie et en France. Début des enregistrements durant l'été 2000, d'un nouvel album.

   

C'est en 2001 que Phil sort l'album «Wild and Free» avec des titres incontournables de son répertoire comme "Still in love with you ",
"Old time Rock n' roll", "My rifle, my poney and me" et bien d'autres ... En 2005, c'est une double compilation "Antology", qui retrace 20 ans de carrière, de rock n' roll, de Country Rock et de tout le plaisir que ce grand monsieur de la French Country Music nous offre en 2 CD's .

 

En 2006, il rejoint les Fredcasters, ces anciens Bootleggers avec qui il partagea plusieurs scènes a travers les festivals de France et d'Europe. Toujours aussi Country Rock, mais une touche de Western Swing vient s'ajouter à son répertoire... Ils enregistrent ensemble le premier album de ce band, du même nom que le groupe, "Fredcasters"...


En 2008, Phil et les casters vous donnent rendez vous sur la route de quelques festivals européens ....

 
©Phil Edwards